Accueil  

Comité des Rencontres Internationales de Harpe Celtique de Dinan (CRIHC)

    La Harpe des Celtes

la Harpe celtique

Festival

Journal de Bord Festival 2005

Actu

Expo

Stages

Concours

Maison de la Harpe

Contact

 

Retour à la page de Myrdhin

 

 

Au premier temps de la musique cohabitaient trois familles d'instruments : les percussions, les flûtes et les cordophones représentés eux par l'arc musical. Ce sont les Egyptiens qui ont perfectionné cet arc en le dotant d¹une caisse de résonance . En Bretagne et dans toute la Gaule il y a 2500 ans, c'est la lyre qui est jouée par les bardes. Il faut attendre le Moyen-Age pour qu'apparaissent des petites harpes triangulaires. C'est en Irlande qu'elles connaissent leur âge d'or. Elle est au service de la poésie parlée et chantée. Elle se répand sur toute l'Europe en même temps que les romans bretons d'Arthur, de Tristan et de Merlin. Au XIIè siècle, elle accompagne les "lais" des trouvères.

L'évolution de la musique occidentale à partir de la Renaissance entraina l'adaptation progressive de la harpe à une forme beaucoup plus complexe. C¹est au XVIIIè siècle qu¹un luthier autrichien imagina un mécanisme à sept pédales , à tringles et à crochets qui donna naissance à la harpe classique européenne.

Cependant, la harpe celtique cordée de boyaux ou de métal, est toujours demeurée et connait un renouveau spectaculaire notamment en Bretagne depuis les années 1950, grâce à Alan STIVELL, puis à des harpistes passionnés (Kristen NOGUES, Mariannig LARC¹HANTEG, AN TRISKELL, MYRDHIN puis Dominig BOUCHAUD, Katrien DELAVIER, Gwenola ROPARS, Florence JAMAIN, les SEDRENN etc... pour ne citer que la Bretagne) , grâce aux luthiers (en Bretagne: CAMAC HARPS, Marin LHOPITEAU) et grâce aux RENCONTRES INTERNATIONALES DE HARPE CELTIQUE DE DINAN depuis 1984, rendez-vous annuel en juillet des luthiers, interprètes, professeurs, éditeurs et compositeurs venant des quatre coins du monde.