Accueil  

Comité des Rencontres Internationales de Harpe Celtique de Dinan (CRIHC)

    22e Rencontres Internationales de Harpe celtique
12 au 18 Juillet 2005
Journal de Bord

la Harpe celtique

Festival

Journal de Bord Festival 2005

Actu

Expo

Stages

Concours

Maison de la Harpe

Contact

 

Retour à la page de Myrdhin

 
Mercredi 13 Juillet 2005

Le journal de Bord, jour après jour

Lundi 11/07

Mardi 12/07

Mercredi 13/07

Jeudi 14/07

Vendredi 15/07

Samedi 16/07

Dimanche 17/07

Lundi 18/07

Deuxième Atelier de danses bretonnes du festival.
Une méthode bien particulière pour le stage de harpe celtique de Dinan : la transmission de la musique se fait oralement. L'apprentissage a ainsi lieu par imitation, par répétition, selon la méthode d'enseignement bardique, et la musique écrite vient ensuite comme support, comme aide-mémoire une fois la musique entrée dans la tête ! Du coup la danse bretonne remplace quelque peu le solfège. Elle permet l'assimilation par le corps des rythmes de la musique bretonne. De plus une grande convivialité caractérise les ateliers, qui va bien dans le sens des "Rencontres" Internationales de Harpe Celtique ! Et enfin, ça délasse le corps !...

Les musiciens, Tanguy, Bruno,Corentin et Mickael jouent harpes, flûtes, binious, bombardes, clarinettes...

20h30 : Concert à Plouer sur Rance.

Le Celtic harp ensemble conduit par Enrico Euron, en tout 6 harpes, un violon et un bodhran, a tout d'abord présenté son répertoire écossais et irlandais et a terminé sa prestation avec une interprétation très " vivaldesque " du Concerto de Turlough O'Carolan, un vrai régal pour les amateurs de baroque… En effet, comme l'a indiqué l'artiste, O'Carolan était un amateur de Vivaldi et de Corelli, donc c'est aussi l'occasion de présenter comment l'œuvre a pu être pensée par O'Carolan… Enrico Euron est déjà un fidèle des rencontres où il était tout d'abord venu comme stagiaire… Annwyn duo harpe et accordéon a fait virevolter les oreilles des auditeurs, évoquant différents paysages de l'univers celtique… La soirée s'est terminée avec Christine Högl, elle aussi habituée des rencontres où elle a remporté le trophée Carolan de composition en 1992, elle a convié les auditeurs à un voyage au gré des vents bretons qui soufflent sur l'Atlantique et sur les côtes granitiques, ainsi le son de sa harpe s'inspire directement, comme elle le rappelle elle-même, de la mer du vent et des rochers de Bretagne…