Accueil  

Comité des Rencontres Internationales de Harpe Celtique de Dinan (CRIHC)

    22e Rencontres Internationales de Harpe celtique
12 au 18 Juillet 2005
Journal de Bord

la Harpe celtique

Festival

Journal de Bord Festival 2005

Actu

Expo

Stages

Concours

Maison de la Harpe

Contact

 

Retour à la page de Myrdhin

 
Samedi 16 Juillet 2005

Le journal de Bord, jour après jour

Lundi 11/07

Mardi 12/07

Mercredi 13/07

Jeudi 14/07

Vendredi 15/07

Samedi 16/07

Dimanche 17/07

Lundi 18/07

10h00 : Table Ronde autour de la lutherie
Au théâtre de Dinan, où le salon des luthiers a élu domicile depuis le vendredi 15 juillet 14h00 et jusqu'au dimanche 17 18h00, une table ronde des luthiers a été organisée, la lutherie en questions, et effectivement les participants ont répondu à l'appel puisque les questions ont été abondantes au point que le sujet de l'entretien de la harpe qui pouvait intéresser les harpistes plus particulièrement n'a pas été abordé et en fin de discussion l'idée a donc été lancé d'organiser pour les prochaines éditions du salon un atelier spécifique sur ce point avec des conseils pratiques pour apprendre à régler un demi -ton ou changer une corde.
Nous vous proposons alors ici un compte rendu de ces discussions.

14h00 : Aux Cordeliers, Christine Högl a dirigé un atelier de composition pendant lequel elle a pu présenter son univers musical. Elle a évoqué le fait que d'après elle composer constitue un don que l'on doit développer en écoutant son cœur plutôt qu'une technique acquise après un travail raisonné. Deux stagiaires parmi les auditeurs ont contribué à cet atelier avec leurs talents propres en improvisant, Frédérique à la harpe et Anthony à la Kora, tous deux étaient déjà venus à Dinan en tant que stagiaires...

14h30 : Enrico Euron et son compère à la guitare et au bodhran, Marco, ont présenté à la Maison du gouverneur un répertoire plus intimiste que celui du Celtic harp ensemble au concert à Plouer le 13 juillet ou lors du plateau d'artistes au théâtre de Dinan la veille. En effet, la configuration et l'acoustique du lieu ne se prêtait pas à un ensemble de six harpes, mais le talent, l'humour et la grande complicité entre les deux musiciens ont largement su combler les auditeurs. A la suite de ce concert, Enrico Euron a d'ailleurs exprimé le grand plaisir qu'il avait eu à jouer dans cet espace plus réduit qu'une grande salle de concert, car il a pu être en contact direct avec un public attentif tout autant que chaleureux. Les concerts de l'après-midi pendant tout le festival rencontrent un succès toujours grandissant et les artistes comme les auditeurs semblent en tous cas en tirer la plus grande satisfaction…

20h30 : Concert Anodémaro

Au théâtre de Dinan le groupe constitué autour de Hoela Barbedette, également professeur pendant le stage, a présenté pour la première fois le répertoire qu'il propose. Comme elle l'a indiqué, ils étaient déjà tous plus ou moins complices, leurs routes s'étant croisées de-ci de-là, mais c'est elle qui a su jouer le rôle de carrefour en les réunissant tous pour cette création du festival, Anodemaro. Ainsi sur scène se retrouvaient la harpe de Hoela Barbedette, la contrebasse de Delphine Quenderff, l'accordéon de Martin Coudroy, la guitare d'Aurélien Tanghe et enfin le voix de la chanteuse du Pays Gallo, Anne-Gaëlle Normand. Les auditeurs étaient enchantés par ce spectacle rafraîchissant, champêtre et dionysiaque de par la prédilection de cette joyeuse bande pour les chansons à boire. Toutefois c'est l'image de la batelière avec un thème musical récurent qui a servi de fil directeur à cette soirée. Le public, invité par le groupe à reprendre en cœur une chanson, est ensuite ressorti les yeux brillants de joie et le cœur en fête. Après le concert, Hoela Barbedette a gentiment convié les membres de l'équipe du festival à célébrer cette première avec ses amis et là encore chants et danses ont résonné dans l'enceinte du théâtre…