Accueil  

Comité des Rencontres Internationales de Harpe Celtique de Dinan (CRIHC)

    22e Rencontres Internationales de Harpe celtique
12 au 18 Juillet 2005
Journal de Bord

la Harpe celtique

Festival

Journal de Bord Festival 2005

Actu

Expo

Stages

Concours

Maison de la Harpe

Contact

 

Retour à la page de Myrdhin

 
Dimanche 17 Juillet 2005

Le journal de Bord, jour après jour

Lundi 11/07

Mardi 12/07

Mercredi 13/07

Jeudi 14/07

Vendredi 15/07

Samedi 16/07

Dimanche 17/07

Lundi 18/07

11h30 : Tous les intervenants du festival se sont retrouvés pour la photo de famille prise cette fois devant la Maison de la harpe qui semble déborder de tous les côtés de harpistes, de luthiers et assimilés, donnant alors l'impression d'un bateau qui part en avant, telle l'arche de Noé voguant à travers les eaux du ciel et de la terre ou telle La Nef des fous de Jérôme Bosch, mais ce dernier rapprochement permet juste de rappeler que l'on prend souvent pour fou les rêveurs qui voient parfois plus loin que les raisonneurs en tous genres…

16h30 : Au château le duo Dhûne, harpe (Florian Genilleau) et percussion (Pierre Buisson), s'est produit avec une joie non dissimulée qu'ils ont su transmettre aux auditeurs qui remplissaient cette salle envoûtante et mystérieuse. Par le biais de leur répertoire constitué de leurs propres compositions, certaines des plus récentes, ils ont proposé à leur public un voyage pour lequel ce dernier ne devait comme seul passeport que fermer les yeux et inspirer trois fois. Ainsi il suffisait de se laisser transporter par leur sonorité pour parcourir des étendues désertiques infinies et des paysages de songes. En fin de concert, le percussionniste a suggéré de prolonger ce moment en présentant à ceux qui le désiraient les instruments qu'il utilisait, dont la diversité et l'origine a pu étonner le public.

20h30 : Point final des activités nocturnes pour le festival, un concert suivi d'un fest-noz organisé dans la salles des fêtes, à La Vicomté. C'est le groupe Dremmwel, composé du luthier Marin Lhopiteau à la harpe, de Daniel Cadiou à la guitare, de Dominique Le Guichaoua à l'accordéon et au biniou, de René Marchand à la bombarde et à la veuze, et de Eric Savina aux percussions et à la batterie, qui s'est produit en première partie de soirée en accompagnant les voix bretonnes de Louise Ebrel et de Ifig Flatrès. Le groupe a ensuite initié le fest-noz, avant de laisser la place à une autre groupe, les Chiens d'Noce, venus des environs de Rennes. Quatre membres de l'équipe des Rencontres ont également fait danser l'assistance, Bruno Georges (harpe et flûtes), membre du groupe Bardos, Corentin Renault (flûtes et bombarde), habitué des bagadou en tous genres, Tanguy Chauvet (clarinette), qui avec les deux précédents a permis aux stagiaires de s'exercer pendant les ateliers danses des Rencontres - ainsi les participants des ateliers n'étaient pas trop dépaysés- , et Guillaume Ellia ou Salomon (harpe), l'un des professeurs du stage. En tous cas, la harpe constitue bien le fil directeur entre chacun des groupes qui ont joué pour le fest-noz, puisqu'elle était sans cesse présente, montrant ainsi que la harpe peut faire danser et ne doit pas rester figée dans le cliché d'une musique qui serait simplement douce et endormante. Les stagiaires du festival ont eux-mêmes participé à cette démonstration, puisqu'ils ont pu interpréter en compagnie de deux de leurs professeurs, Myrdhin et Hoëla Barbedette, les danses qu'ils avaient appris à jouer pendant le stage. Ils ont également pu appliquer les leçons de danses bretonnes dispensées par Mickaël Fauque lors des ateliers, et n'étaient d'ailleurs pas les derniers à se joindre à la danse sous l'œil bienveillant de celui-ci, lui aussi bien évidemment parmi les danseurs. Avant de clore cet aperçu de la dernière soirée des Rencontres 2005, il faudrait encore ajouter un mot sur le travail de l'ingénieur du son " Bubu " (Bruno Lemasson) accompagné de Maël Chauvet, qui est l'une des chevilles principales des Rencontres et que Hoëla Barbedette, lors de sa prestation musicale de la veille, a salué comme le sixième musicien de son groupe. D'ailleurs l'ensemble des musiciens a remercié " Bubu " lors de leurs différentes interventions pour la qualité de son travail et sa gentillesse…